Ceux qui soutiennent Arrêt sur images soutiennent également :

Arrêt sur images

Soutenez @si, et l’Etat vous le rendra !

Si vous êtes ici, ce n’est pas par hasard ! Vous connaissez probablement notre différend avec l’administration fiscale.

Petit rappel des faits : quand le site @rrêt sur images s’est lancé sur Internet en 2007 – après la suppression de l'émission hebdomadaire à la télévision – nous avons fait le choix d’appliquer la TVA réduite de 2,1% réservée à la presse traditionnelle. Il nous semblait injuste d’appliquer la TVA plein pot dont relevaient alors les sites Internet. L’Etat nous a d’ailleurs donné raison en alignant en 2014 tous les titres de presse – en ligne et papier – sur le même taux réduit. Mais voilà : pour la période antérieure à la loi, l’administration a lancé des poursuites contre nous. Nous nous sommes battus. Nous avons perdu. Le fisc nous réclame 540 000 euros.

Grâce à une première campagne de dons en 2015, nous avons réuni les sommes nécessaires pour acquitter les redressements exigés. Mais notre équilibre demeure précaire, et vos dons seront toujours appréciés.

Aujourd'hui comme hier, vous pouvez continuer à nous aider à faire notre travail en toute indépendance.

Et puisque les subtilités fiscales n’ont plus de secret pour nous, nous vous en proposons une : grâce à la plateforme J’aime l’info, votre don sera défiscalisé à hauteur de 66%. Si vous donnez maintenant 100 euros, vous pourrez déduire 66 euros de votre impôt sur le revenu 2016. Votre don ne vous coûtera in fine 34 euros. Si vous donnez 500 euros, vous pourrez déduire 330 euros et votre don vous coûtera 170 euros.

Concrètement, comment ça se passe ? Vous cliquez sur "Soutenir ce site" puis vous vous enregistrez. Ensuite, vous choisissez le montant de votre don - de préférence à partir de 100 euros mais vous pouvez donner moins si vous le souhaitez - et vous remplissez les formulaires. Bravo, vous voilà donateur d’@rrêt sur images ! Vous recevrez au mois de mars 2017 un reçu fiscal vous indiquant le montant à déduire de votre impôt sur le revenu.

Le méchant fisc nous a fermé une porte. Le gentil fisc nous en ouvre une autre : engouffrons-nous ! D’un côté vous nous donnez de quoi repartir sur de bonnes bases et de l’autre vous réduisez vos impôts. Pourquoi se priver ?